28.08 2019

Comment obtenir un financement externe dans le commerce d'outre-mer ?

défiscalisation FAQ
Image Comment obtenir un financement externe dans le commerce d'outre-mer ?

Le gouvernement français actionne le levier du développement économique et social à travers différents moyens de financement des entreprises. Il existe de nombreux modes de financement externe pour développer le secteur du commerce d'outre-mer. Mais comment obtenir de tels moyens de financement ?

Les fonds d'investissement

Les fonds d'investissement font partie des modes de financement externe pour les commerçants d'outre-mer. Il en existe non moins de 300 en France et ils sont regroupés dans l'AFIC ou Association Française des Investisseurs pour la Croissance. Ce collectif rassemble les professionnels et les actionnaires qui rentrent dans le capital d'une entreprise non cotée en bourse. Sur le territoire d'outre-mer, plusieurs acteurs du commerce local font déjà appel à ce genre de structure pour pouvoir se financer sur le moyen et le long terme.

Les professionnels de ce mode de financement peuvent injecter plusieurs millions d'euros par société. Il est d'ailleurs rare de voir que les sommes qu'ils donnent sont inférieures à 250 000 euros. Cette situation favorise le développement du commerce d'outre-mer dans un horizon de 7 ans, voire plus. Chaque année, une dizaine de milliards d'euros sont attribués aux différents acteurs du développement économique français.

La banque et les business Angels

La banque reste le principal pourvoyeur de financement pour toutes les entreprises d'Europe et même d'outre-mer. Les acteurs du commerce de cette région sont effectivement en mesure d'emprunter des sommes importantes dans le cadre de leur politique de croissance. Ils peuvent bénéficier d'un taux intéressant sur le long terme si leur partenariat avec l'établissement financier est renforcé. Un des principaux freins au mode de financement bancaire est la garantie prise qui peut être très lourde.

Pour obtenir un financement externe, beaucoup se tournent vers les Business Angels qui investissent dans les entités à fort potentiel. Ces professionnels travaillent souvent avec les sociétés innovantes qui apportent de la valeur ajoutée à leurs activités. Cette solution est parfaite pour les entreprises de taille moyenne qui souhaitent avoir un financement sans passer par des procédures rébarbatives. Un de ses principaux atouts est la possibilité pour les bénéficiaires de profiter d'un carnet d'adresses bien fourni et d'une expertise de qualité.

Autres financements externes

D'autres modalités de financement externe existent dans le commerce d'outre-mer. On peut par exemple mentionner les prêts entre les entreprises qui permettent à des sociétés d'être créancières d'autres entités. On voit ainsi des sociétés anonymes ou des SARL prêter de l'argent à de petites structures. C'est une initiative intéressante puisque toutes les sociétés parlent le même langage et se comprennent facilement entre elles. Il faut savoir que ce mode de financement fait l'objet d'un contrat et d'un échéancier de remboursement.

Les nouveaux venus dans le commerce d'outre-mer peuvent toujours se tourner vers l'Etat et bénéficier d'aides comme l'ACCRE. C'est un dispositif qui facilite la création d'entreprise. Il incite donc les personnes physiques à entrer dans le secteur du commerce pour développer l'économie. Les aides fiscales constituent aussi un financement intéressant grâce aux entreprises comme ECOFIP qui montent le financement des programmes d'investissement de défiscalisation. ECOFIP travaille dans 8 territoires d'outre-mer.